MOUTOUKIAS Zacarias


Professeur
Histoire moderne et contemporaine de l’Amérique latine
Université Paris-Diderot
Contactez-le


Thèmes de recherche

- Histoire économique et politique de l’Amérique latine
- Analyse de réseaux sociaux appliquée aux études historiques
- Histoire sociopolitique de la fiscalité dans le monde hispanique
- Dynamiques des Empires et mutations institutionnelles : approches relationnelles

Recherches actuelles

Situés entre l’histoire économique et une histoire transnationale des institutions et du politique en Amérique hispanique, mes travaux actuels s’organisent autour d’un axe ‘acteurs, réseaux et institutions’. Cette idée se décline en trois recherches spécifiques qui mobilisent l’analyse des réseaux sociaux appliquée aux études historiques et une approche relationnelle des dynamiques institutionnelles centrée sur les acteurs. La combinaison des deux approches permettant de concilier cet intérêt pour l’action locale des acteurs et leur contexte avec la perspective globale de l’évolution des institutions économiques.

1) « Changement institutionnel et fiscalité dans le monde hispanique, 1750-1850 ». Son objectif est de se servir de la fiscalité afin d’étudier les interconnexions atlantiques des mécanismes de mutation des institutions et de l’ordre politique au Rio de la Plata, au Mexique et en Espagne. Pour cette recherche, je coordonne deux projets ECOS (Evaluation-orientation de la COopération Scientifique, MAE et MESR) – ECOS-Sud et ECOS-Nord – regroupant une équipe de 11 chercheurs Argentins, Français et Mexicains.

2) « Réseaux sociaux personnels, histoire sociale et dynamique des communautés, la naissance de Buenos Aires ». Projet SEDET/ LIAFA, PEPS - CNRS, avec Christophe Prieur du LIAFA (Laboratoire d’Informatique Algorithmique : Fondements et Applications). Ce projet cherche à reconstituer un corpus de réseaux sociaux à grand échèle, afin d’étudier les dynamiques de structuration des communautés au cours de la formation d’une métropole, en l’occurrence la ville de Buenos Aires entre le XVIIème et le XIXème siècle. Il mobilisera les outils de l’algorithmique des graphes pour faire passer à cette échelle des méthodes jusqu’à présent inenvisageables pour cause d’explosion combinatoire.

3) « Réseaux sociaux et mutations institutionnelles dans une économie coloniale : Buenos Aires et le monde atlantique, 1760-1820 » Préparation d’un livre sur la transition de la monarchie hispanique à l’ordre républicain.

Parcours de recherche

Mon parcours de recherche m’a fait passer d’une histoire économique de l’Atlantique Sud au XVIIe siècle, inspirée des travaux de Ruggiero Romano, à une étude des acteurs économiques et politiques – saisies à travers les méthodes et les approches de l’analyse des réseaux sociaux. Les premières thématiques étaient l’objet de ma thèse sur l’articulation atlantique des économies coloniales, qui s’intéressait à des phénomènes comme la contrebande et la trame politique des activités commerciales. Tandis que mon intérêt pour les réseaux alimente, d’une part, un travail pour adapter les outils de cette approche aux études historiques et, de l’autre, ma participation à des enquêtes sur des phénomènes récents de mobilité transatlantique. En fin, cette évolution m’a conduit vers mon tentative pour renouveler des problématiques classiques de l’histoire des institutions économiques et politiques de l’empire hispanique ainsi que des conséquences économiques des indépendances hispano-américaines, mentionnée dans mes recherches actuelles.

Cette activité a été réalisée, d’abord en Argentine, comme professeur des universités à l’Université Nationale du Centre (UNICEN) et chercheur du Conseil National de la Recherche (CONICET), entre 1984 et 1990, et ensuite en Espagne, entre 1990 et 1994, comme professeur associé à la section d’histoire et institutions économiques du Département d’économie de l’Université Carlos III de Madrid. Recruté à l’Université de Paris Diderot en 1994, j’accède à mon poste actuel en 2004. Régulièrement invité dans des universités en Espagne, Mexique et Argentine, j’ai récemment bénéficié d’une senior Fellowship Fernand Braudel à l’Institut Européen de Florence.

Enseignements

- L1 : INTRODUCTION A L’HISTOIRE DES SOCIETES NON-OCCIDENTALES
- L2 : AMERIQUE LATINE/ MONDES IBERIQUES 2
- L3 : HISTOIRE CONTEMPORAINE DE L’AMERIQUE LATINE : DYNAMIQUES - POLITIQUES ET ENJEUX ECONOMIQUES DANS LA DEUXIEME MOITIE DU 20EME SIECLE
- L3 : UE METHODOLOGIE. HISTOIRE ECONOMIQUE
- M1 : HISTOIRE COMPAREE DES PROCESSUS DE DEVELOPPEMENT
- M1 : ECONOMIE POUR HISTORIENS ET CIVILISATIONNISTES : APPROCHE COMPAREE
- M1 : RECHERCHES SUR L’HISTOIRE DE L’AMERIQUE LATINE ET DES CARAÏBES
- M2 : HISTOIRE DE L’AMERIQUE LATINE ET DES CARAÏBES : ACTEURS, RESEAUX ET INSTITUTIONS
- M2 : POLITIQUE ET SOCIETES

Sélection bibliographique

- Ouvrages et coordination d’ouvrages

2012Changement Institutionnel et Fiscalité dans le monde hispanique, avec Michel Bertrand (livre préparé avec les travaux présentés au colloque du même - Manuscrit soumis à évaluation pour publication)

2000 El análisis de los grupos sociales : balance historiográfico y debate crítico, numéro spécial de Anuario/Iehes, nº 15, Tandil, avec Michel Bertrand et Jacques Poloni-Simard

- Articles et chapitres d’ouvrages

2012« Fiscal institutions and social networks : the construction of markets and republican order in the Hispanic World, 1790-1830 », in International Conference on Economic and Social History "Markets and Politics. Private interests and public authority (18th-20th centuries)" (10 - 12 February 2012, Association Hellénique d’Histoire Economique et University of Thessaly, Volos, Greece) http://hdoisto.gr/gr/activities/eeo...

2012 « Comercio, redes y crisis fiscal. El Rio de la Plata en el contexto Atlantico, 1760 – 1815, in Changement Institutionnel et Fiscalité… », Voir ouvrages collectifs.

2011 « Neither Centre nor Periphery : Ego Centered Networks and the Circulation of Business and Politics in the Iberian Atlantic (2nd half of the 18th century) », Institut Universitaire Européen de Florence, Département d’Histoire et Civilisation, Lectures on Europe in the World, Conférence écrite : http://www.eui.eu/DepartmentsAndCen...

2011 « Cultura política, crisis imperial y conflictos locales : las premisas de la construcción de un orden económico republicano en el Rio de la Plata », in, Anuario/IHES, Vol. 25, 2011, numéro spécial consacré au bicentenaire des indépendances, Tandil

2010 « Dépendances temporelles, réseaux sociaux et changements institutionnels en Amérique hispanique, fin XVIIIe – début XIXe », in Bertrand, Michel et Jean-Philippe Priotti, Pratiques sociales, espaces maritimes et pouvoirs dans la monarchie hispanique (XVe-XVIIIe siècles), Presses Universitaires de Rennes.

2008 Avec Samuel Amaral, “Libertad y seguridad : el gobierno y los derechos individuales en la transición de la Monarquía a la República, 1810 – 1821”, in Investigaciones y ensayos, Vol. 57, Buenos Aires, Academia Nacional de la Historia, Janvier – décembre, 2008

2008 « Entre redes e instituciones economicas : reformismo, liberalismo y fiscalidad », in Colloque international Casa de Velázquez, « Révolutions libérales, guerres d’indépendance et construction institutionnelle : les empires ibériques et la Méditerranée européenne, 1770-1830 », Madrid, septembre 2008. (Communication écrite).

2007 “Fenómeno institucional e historia económica : debates para un enfoque renovado”, in Gelman, Jorge (coord), La Historia Económica Argentina en la Encrucijada. Balances y Perspectivas, Buenos Aires, Ed. Prometeo Libros/AAHE

2003 “Réseaux de négociants ou réseaux ego-centrés : une approche méthodologique”, in Pierre-Yves Beaurepaire and Dominique Taurisson, Les ego documents à l’heure de l’électronique, Montpellier : Université de Montpellier III : 447 - 468.

2002 “Romano y la historia económica latinoamericana : las enseñanzas de la economía natural”, in Tortolero, Alejandro (coord.), Construir la historia, México, UAM, Instituto Mora, Colegio de México, pp. 279-317.

2002 « Las formas complejas de la acción política : justicia corporativa, faccionalismo y redes sociales (Buenos Aires, 1750–1760) », in Jahrbuch für Geschichte von Staat, Wirtschaft und Gesellschaft Lateinamerikas, vol 39 : pp. 69-102, Cologne-Weimar-Vienne.

2002 “Lazos débiles/ lazos fuertes y la organización espacial de los negocios en hispanoamerica colonial (segunda mitad del siglo XVIII) », in Michel Bertrand ed., Configuraciones y redes sociales en América latina, Caracas : Tropykos : pp. 33 – 59.

2001 « Peut-on faire l’économie d’une économie politique ? » in Annales, Histoire, Sciences Sociales, vol 56, n° 6 novembre-décembre : pp. 1111 – 1138.

2000 “Networks, Coalitions and Unstable Relationships : Buenos Aires on the Eve of Independence”, in The Collective and the Public in Latin America : Cultural Identities and Political Order, Luis Roniger et Tamar Herzog eds. (Sussex : Sussex Academic Press) : pp. 132-156.

2000 « Familia patriarcal o redes sociales : balance de una imagen de la estratificación social », Anuario/Iehes, nº 15 : 29-68.

2000 “Gobierno y sociedad en el Tucumán y Rio de la Plata, 1550-1800 », in E. Tandeter (ed), Nueva Historia Argentina, vol. II, Buenos Aires : Ed. Sudamericana : pp. 351- 411.

2000 “Comercio y producción, siglos XVI al XVIII », in Historia de la Nación Argentina, volumen IV, Buenos Aires : Ed. Planeta/Academia Nacional de Historia : pp. 51 – 103.

2000 “El comercio interregional americano en el siglo XVII », in UNESCO, Historia General de América Latina. Vol.III-1, Consolidación del Orden Colonial, Paris : pp. 133-150.




Documents joints

CV_English
CV_English