Péril Vert - CESSMA - Centre d’études en sciences sociales sur les mondes africains, américains et asiatiques

Péril Vert


Abdoulay Mfewou est chercheur associé au Cessma

L’absence des associations et structures de Toxicovigilances en Afrique, la libre circulation des produits phytosanitaires posent de graves problèmes sur la santé humaine et sur l’environnement. Ces produits pourraient même se retrouver dans nos assiettes. Cet état de chose nous amène à nous poser la question suivante : l’agriculture moderne pourrait-elle se passer des produits phytosanitaires ? Sans toutefois tenir compte des enjeux immenses que représente la vente de ces produits dans le monde rural, on pourrait tenter de répondre par l’affirmative. Ceci d’autant plus que la fabrication des engrais naturels à partir des déchets organiques est possible et que la lutte biologique serait une autre solution alternative pour éliminer les ennemis des plantes cultivées. À titre d’exemple : les canards adaptés à consommer de jeunes pousses de mauvaises herbes et insectes, à grande échelle, pourraient être aussi une autre solution à la lutte chimique dans les cultures. Dans le cas où, envisager de se passer des produits phytosanitaires à court terme relèverait d’un manque de réalisme, il serait au moins possible de réévaluer et de contrôler les pesticides utilisés en Afrique afin de supprimer sur le marché tous ceux qui font de désastre sur l’environnement humain. Cet ouvrage est le résultat des travaux de terrain menés pendant deux années dans les savanes du Cameroun sur les effets néfastes de l’utilisation des produits phytosanitaires.

Voir le site des éditions Dialogue