Colloque CODOFE
De la voix des enquêtés à la voix du chercheur


Salle 870
Université Paris - Diderot , 8 rue Albert Einstein
Bât. Olympe de Gouges 75013 Paris
Métro : L14 et RER C Bibliothèque F. Mitterrand

Le CODOFE 2018 a pour but de refléter la dynamique pluridisciplinaire qui réunit des doctorants et jeunes docteurs des différents laboratoires en sciences humaines et sociales. L’objectif de ce colloque est de réfléchir sur la construction de la légitimité du jeune chercheur tout au long de sa recherche.

La notion de légitimité renvoie à ce qui est juste et équitable dans un cadre donné, autrement dit, est « légitime » ce qui obéit à une norme dominante. Ce qui n’entre pas dans ce cadre apparaît donc « illégitime ». En changeant d’espace, social, géographique, culturel ou académique, les référents de ce qui est légitime se transforment et le discours du chercheur se reconstruit par besoin de reconnaissance. En effet, sa légitimité est une variable déterminante pour le bon déroulement de la recherche. Questionner la légitimité du chercheur, particulièrement l’objet et les pratiques de sa recherche permet d’éclairer les mécanismes de reconfigurations d’apparences, de discours et de réflexions que suscite un travail de thèse.

Le CODOFE 2018 s’articule autour des trois axes thématiques suivants :

- Les apparences : des mises en scène déployées par le chercheur pour approcher son objet d’étude
- Les discours : le chercheur, porteur de voix recueillies sur le terrain
- La co-construction d’idées : une négociation permanente entre outils théoriques et analyses empiriques

Programme

JEUDI 22 NOVEMBRE

9.00-9.30 Accueil et café

9.30-9.45 Mots de bienvenue

9.45-10.30 Conférence magistrale
Etienne Gérard, Directeur du comité de pilotage de la Fédération Sciences Sociales Suds (F3S)

10.30-11.00 Éloge de la sérendipité dans les pratiques de l’enquête de terrain : de l’erreur comme cadre d’analyse et de découverte à ses diverses traductions
Mamaye Idriss (Université Paris Diderot, CESSMA)

11.00-11.30 Faire parler des femmes, faire parler sur le genre : les dés des entretiens en histoire des femmes et du genre
Florence Wenzek (Universités Paris-Descartes et Paris-Diderot, CERLIS et CESSMA)

11.30-12.00 Discussion

12.00-13.30 Pause déjeuner

13.30-14.00 Observation de pratiques langagières socialement situées, perspectives ethnographiques et sociolinguistiques du terrain
Santiago Sánchez Moreano (Sorbonne Nouvelle & LABEX Empirical Foundations of Linguistics, SEDYL-CNRS)

14.00-14.30 Terrains sous tensions De la légitimation de l’enquêteur à la légitimation par l’enquêteur
Damiano De Facci et Jerôme Fresneau (Université Paris Diderot, CESSMA)

14.30-15.00 Pause café

15.00-15.30 L’apprivoisement des enjeux identitaires en territoire insulaire : le cas de l’enquête sociolinguistique au Cap-Vert
Cleudir Filipe Da Luz Mota (Laboratoire DyLis, Université de Rouen Normandie)

15.30-16.00 Le chercheur est-il un observateur, un voyeur ou un évaluateur lors de la construction d’un corpus de données orales en milieu hospitalier belge ? Entre questions éthiques et méthodologiques
Sophie Collonval (Institut NaLTT, Université de Namur)

16.00-16.30 Un océan de paroles. Conance et légitimité du jeune chercheur vazaha en situation postcoloniale (Diego-Suarez/Sainte-Marie, Madagascar)
Alexandre Audard (Université Paris Diderot, CESSMA)

16.30-17.00 Discussion

VENDREDI 23 NOVEMBRE

9.30-10.00 Accueil et café

10.00-10.30 Donner pour recevoir – mutualité comme stratégie de légitimation dans le terrain
Éva Feig (EA 1339 LILPA, Université de Strasbourg)

10.30-11.00 Enquêter en terrain dicile. Le cas d’étude des « habitantes de calle » à Medellín
Stephanie Espejo Zeballos (Laboratoire TVES, Université Lille et Universidad Nacional de Colombia)

11.00-11.30 Au cœur de l’expérience ; « identité de terrain » et mise en récit de soi avec le collectif
Samuel Vansyngel (Laboratoire Experice, Université Paris 13)

11.30-12.00 Histoire versus histoires. L’historiographie à l’épreuve des conits de mémoire au Cameroun
Daniel Georges NANA KOMEY (Ministère de la Recherche Scientique et de l’Innovation et l’Université de Douala-Cameroun)

12.00-12.30 Discussion

12.30 Mots de clôture et déjeuner




Documents joints

Programme CODOFE 2018
Programme CODOFE 2018