ANDRIANTSIETENA Faly - CESSMA - Centre d’études en sciences sociales sur les mondes africains, américains et asiatiques

ANDRIANTSIETENA Faly


Histoire de l’Afrique Contact : faly.bouchez@free.fr

Sujet de Thèse

Les loisirs des jeunes à Tananarive (1950 - 1972)

Directeur de thèse :

Madame Faranirina RAJAONAH

Communications

- Le cinéma à Tananarive (1950 - 1960)
- Les tily : jeunesse et scoutisme à Antananarivo dans les années 1950-1960

Résumé de thèse

Cette thèse d’histoire sociale a pour objectif d’analyser les loisirs des jeunes de 1950 à 1972 à Tananarive, capitale et foyer de mouvements de révoltes contre le régime colonial. La période 1950-1972 est marquée par la transition vers l’Indépendance (1960) ainsi que par la première décennie de cette dernière, qualifiée de néocoloniale par les opposants, et toujours marquée par l’influence de la France. Cette configuration particulière conduit à une révolution en mai 1972, qui débouchera sur une « deuxième Indépendance », un changement politique pour lequel les jeunes auront joué un rôle important. La thèse est issue d’un questionnement précis : en quoi les loisirs ont-ils contribué à ce cheminement politique des jeunes qui entraîneront les adultes, leurs aînés ? L’axe central qui charpente cette thèse consiste donc à valider l’hypothèse selon laquelle les loisirs des jeunes tananariviens jouent effectivement un rôle majeur dans la maturation de la conscience politique qui aboutira à la deuxième Indépendance. Les jeunes ont toujours utilisé les loisirs pour se divertir, mais aussi pour révéler les injustices dont ils se jugent victimes. Notre analyse débute avec un rappel des réactions des jeunes face aux événements traumatiques des années 1940 (la seconde Guerre mondiale, la période de Vichy, l’insurrection de 1947, l ’OSSU). Ensuite, face au riche éventail des loisirs occidentaux qui s’offrent à eux, fascinations et craintes se mêlent aux rêves, aux désirs d’une identité profonde. De leur côté, les parents et les membres de l’Église balisent des chemins adaptées aux jeunes provoquant des conflits de générations, ces derniers s’opposent aux parents, aux paroisses, puis enfin contre le régime en place. Les parents se rendant finalement compte que les jeunes jouent un rôle primordial dans la mutation de la société les soutiendront dans cette quête identitaire et contestataire. La dernière partie traitera du désenchantement des jeunes utilisant les loisirs comme moteur d’une reconstruction nationale espérée face aux enjeux de la politique.

Sources : Entretiens auprès des Malgaches et des Français témoins des années 1950 en 1972, les Archives de la République malgache à Antananarivo, le Centre des Archives d’outre-mer. Bibliographie. Presses