implications et engagements globalisés - CESSMA - Centre d’études en sciences sociales sur les mondes africains, américains et asiatiques

implications et engagements globalisés


En partenariat avec : Cours d’Anthropologie Culturelle
Ferdinando Fava/Université de Padoue
CRPMS
Mardi 30 juin 2020 de 14h30 à 16h30

Photographie algérienne : de la genèse à la représentation

Dossier coordonné par Rym Khene

Pour participer à cette conférence, lorsqu’elle aura débuté, vous pourrez la rejoindre en cliquant sur ce lien :

https://bbb3.univparis8.fr/demo/ano...

Présentation du n°14 de la revue Continents Manuscrits

Avec ce numéro, nous avons décidé de questionner la place de la photographie en Algérie, en croisant pratiques photographiques d’artistes et usage des archives photographiques. Notre volonté était de bâtir un numéro interdisciplinaire qui invite chercheurs et artistes à réfléchir ensemble au rôle de la photographie en Algérie.

Intervenantes :

Marie Chominot

Historienne, Marie Chominot a consacré une thèse aux pratiques et aux usages de la photographie pendant la guerre d’indépendance algérienne (Paris VIII, 2008, direction Benjamin Stora). Elle a publié en 2016, aux éditions Gallimard, Regards sur l’Algérie (1954-1962), un ouvrage qui met en lumière des archives photographiques pour la plupart inédites. Elle est également commissaire d’expositions.

Rym Khene

Rym Khene est doctorante en littérature comparée (Thalim - Sorbonne Nouvelle), chercheuse associée à l’équipe Manuscrits Francophones de l’Institut des Textes et Manuscrits (Item, EnsCNRS) et photographe. Ses recherches portent sur les représentations littéraires et photographiques des villes. www.rymkhene.com

Photographie algérienne : de la genèse à la représentation

Dossier coordonné par Rym Khene

Sommaire

Rym Khene La photographie algérienne : de la genèse à la représentation. Introduction

La révolution algérienne

Marie Chominot À la recherche de Mohamed Kouaci, artisan de la Révolution par l’image

Plongée dans une archive inédite de la guerre d’indépendance algérienne (1954-1962)

Fadila Yahou La Révolution algérienne dans Paris Match : construction d’une mémoire photographique (1954-1962)

Les années 1990

Awel Haouati Les archives photographiques de la guerre des années 1990. Une approche par l’ethnographie

Rym Khene Pratique artistique et prise en charge de la mémoire : Sofiane Zouggar, artiste et archiviste

Expériences photographiques

Sabri Benalycherif
L’acte photographique comme acte politique

Saïd Djaafer
La photo que j’ai ratée

Sid Ahmed Semiane
L’image manquante du récit national

Halim Zenati
Portrait d’une ville, Alger

Entretiens

Fatima Chafaa
Loin des murs
Entretien mené par Rym Khene

Collective220,
Faire collectif
Entretien avec Collective220, mené par Rym Khene

Nabil Djedouani Les Archives numériques du cinéma algérien : une plateforme
alternative pour la valorisation d’archives
Entretien avec Nabil Djedouani, mené par Rym Khene

Argumentaire du séminaire

Ce séminaire propose de repenser les dialogues et les mises à l’épreuve réciproques entre anthropologie et psychanalyse. Il s’efforce d’articuler trois lignes de questionnement :

• Clinique du terrain et terrains cliniques : des anthropologues s’interrogent sur la nature des relations interpersonnelles développées durant leurs enquêtes, le sens et les modalités de leur écoute, et, corollairement, les mobiles intimes de la parole des acteurs. Les crises économiques et politiques qui bouleversent de nombreuses sociétés s’impriment, en effet, dans la situation ethnologique. De surcroît, l’ethnologue se trouve de plus en plus fréquemment en contact avec des populations en fragilisation croissante, en état de non inscription, et même d’errance.

• Folie et État : on développera une réflexion croisée, d’un côté sur les effets sur les élaborations identitaires des nouvelles représentations du bien-être psychique, de l’autre, sur les instances de légitimation sur ce que serait une bonne santé psychique en termes de prévention, de diagnostic, de traitement et de leur évaluation. Enfin, le lien doit être souligné entre les terreurs issues de la violence de l’État et les confusions des registres du Réel, de l’Imaginaire et du Symbolique, qui font tenir l’existence singulière et les échanges sociaux. D’une certaine manière, la folie a disparu au profit de l’exclusion et de la stigmatisation des perdants. Dans les pays lointains qui ne rentrent pas dans cette industrialisation du soin, l’OMS., au contraire, préconise un retour aux dispositifs dits « traditionnels », légitimant médiums, devins et autres guérisseurs. Dans ces deux configurations du monde globalisé, les États jouent un rôle majeur, idéologique, symbolique, mais aussi institutionnalisant les corps des professionnels du soin psychique. La psychanalyse fait actuellement l’objet d’un débat social, d’autant plus aigu que c’est la singularité du sujet individuel qui est en jeu. La présence de la psychanalyse dans les institutions de soin et d’enseignement redevient l’enjeu d’une lutte, alors que la psychiatrie et la psychopathologie sont de plus en plus biologiques.

• Un dernier volet : rouvrir le débat entre anthropologie et psychanalyse de l’ordre épistémique et épistémologique, à l’heure où le cognitivisme est, pour un nombre croissant d’anthropologues, un outil de validation de leurs recherches et de leurs résultats. La généralisation de l’économie de marché a eu des effets de plus en plus prononcés sur les définitions de la souffrance psychique, des troubles mentaux, leurs modes de diagnostic et leur traitement. Dans les démocraties industrielles, on constate la dominance des modélisations biologiques et neurologiques, le retour à un primat héréditaire et la mise en avant de polices de rééducation comportementaliste.

Séminaire mensuel organisé par :
Olivier Douville, psychanalyste, Laboratoire CRPMS Université Paris 7, douvilleolivier@noos.fr
Nicole Khouri , sociologue, IMAF khouri.n@wanadoo.fr
Julie Peghini, anthropoloque, Maître de conférences en sciences de l’information et de la communication à l’Université Paris 8, Laboratoire CEMTI, julie.peghini@univ-paris8.fr
Monique Selim, anthropologue, directrice de recherche émérite à l’IRD CESSMA monique.selim@ird.fr


Documents joints

AFFICHE
AFFICHE