Une économie solidaire peut-elle être féministe ?


Comment expliquer le faible intérêt, dans la littérature sur l’économie sociale et solidaire, pour le genre et les théories féministes, alors que ces initiatives sont fortement genrées et que les femmes y sont surreprésentées ? A quelles conditions ces initiatives sont-elles une opportunité de réinvention de l’économie, réencastrée dans le social et le politique et au service de la justice sociale et de genre ? L’économie solidaire peut-elle constituer une source d’émancipation pour les femmes ou non ? (Articles en français, anglais, espagnol).